/ / Comment gérer allaitement et travail ?

Comment gérer allaitement et travail ?

24 Juin 2011 | par Maïa | Guide pratique

0 Commentaire

Allaitement maternel

Vous vous préparez à retourner travailler mais vous souhaitez poursuivre l'allaitement maternel. Voici quelques conseils qui vous permettront de concilier les 2.

Félicitations pour votre bébé et pour votre décision de continuer à allaiter tout en travaillant. Vous vous préparez à retourner travailler, étudiez toutes les options qui vous permettent d’être souple. Evaluez votre charge de travail et vos objectifs d’allaitement. Votre situation et vos sentiments peuvent évoluer avec le temps. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon d’allaiter. Faites ce qui marche bien pour vous et votre bébé.

Options d’allaitement

Plusieurs options d’allaitement s’offrent à vous, choisissez celle qui vous convient le mieux et vous permette de trouver le meilleur équilibre entre votre objectif d’allaitement et votre vie professionnelle.

  • Allaitement complet : votre bébé peut vous être amené ou vous pouvez aller le voir quand vous travaillez. Cette option est la solution idéale mais malheureusement, pour des raisons évidentes (distances, contraintes professionnelles …) difficile à appliquer.
  • Tous les repas au lait maternel : allaitement et lait maternel exprimé pendant votre absence.
  • Repas partiellement au lait maternel : allaitement, lait maternel exprimé et lait industriel si les quantités de lait exprimé ne suffisent pas.
  • Inversion des cycles de tétées : allaitez plus souvent en soirée et la nuit afin qu’il y ait moins besoin de repas durant la journée. Mais cette option peut vite s’avérer fatigante pour une maman ayant repris sont activité professionnelle.

S’organiser à l’avance

  • Repérez ce qui est disponible sur votre lieu de travail. Certains établissements ont des lieux où l’on peut tirer son lait (infirmerie, vestiaire des dames ou votre propre bureau si vous êtes seule).
  • Louez un tire-lait de qualité. Les tire-lait électriques sont plus efficaces et permettent de réduire le temps de tirage. Dans certains cas, la location d’un tire-lait peut être prise en charge par les caisses de maladie. Renseignez-vous auprès de votre médecin qui pourra vous faire une prescription.
  • Entrainez-vous à tirer votre lait quelques semaines avant la reprise de votre activité.
  • Stockez du lait au congélateur. Déterminez la quantité nécessaire chaque jour pour votre bébé afin d’avoir des réserves pour votre reprise. Vous pouvez calculer approximativement la quantité que prendra votre bébé, par tétée, en fonction de son âge et de son poids.

                  Prise moyenne selon l’âge (quantité approximative par tétée) :
                 
0-2 mois : 60-140g
                  2-4 mois : 120-170g
                  4-6 mois : 140-200g

                  Prise moyenne selon le poids (quantité approximative par 24h) :
                  3600g : 600g
                  4000g : 680g
                  4500g : 760g
                  5000g : 830g
                  5500g : 900g
                  6400g : 1050g
                  7300g : 1210g

-> Il s’agit de quantités indicatives. Chaque bébé est différent. Votre bébé peut avoir besoin de plus ou moins de lait. En cas de doute, prenez contact avec votre médecin.

  • Passez en revue votre garde-robe. Sélectionnez des vêtements  avec un accès facile aux seins. Attendez-vous également à perdre un peu de lait. Prévoyez des coussinets d’allaitement pour ces situations. Il peut même être utile de prévoir un change dans votre bureau.
  • N’introduisez pas de biberon avant 4 à 6 semaines. De nombreuses tétines sur le marché ont une forme similaire au mamelon. Essayez d’en sélectionnez avec une large base car ce sont celles qui conviennent le mieux aux bébés allaités. Si votre bébé rechigne, essayez une autre tétine, réchauffez-la ou faites faire l’essai par quelqu’un d’autre. Les tasses sont une autre possibilité pour les bébés qui refusent le biberon.
  • Trouvez une assistante maternelle qui soit favorable à l’allaitement. Plusieurs jours avant de reprendre le travail, laissez lui le temps de faire connaissance avec votre bébé et indiquez lui la façon de manipuler le lait maternel.
  • Si vous pouvez reprendre le travail à temps partiel ou en milieu de semaine, ne serait-ce qu’une courte durée, cela vous permettra un démarrage en douceur.

Tirer au travail

  • Lavez-vous les mains avant de commencer.
  • Plus souvent vous tirerez, mieux votre production se maintiendra et plus vous récupèrerez de lait.
  • Si vous travaillez à temps partiel, une séance peut suffire. La reprise du travail à tem+3ps complet nécessitera vraisemblablement 2 séances, voire 3.
  • A chaque séance, il est important de disposer d’un set de tirage propre. Certaines mères trouvent pratique d’avoir plusieurs sets de tirage et de ne les laver qu’en rentrant à la maison.

Conserver votre lait

Le lait frais maternel peut facilement se conserver pour un usage ultérieur. Vous trouverez dans le tableau suivant des repères de conservation pour le bébé à terme et en bonne santé.

             Durée de conservation du lait maternel :

             Lait frais :
             - Congélateur (-19°C ou moins) : 6 mois
             - Congélateur réparé d’un régrigérateur :  3-4 mois
             - Réfrigérateur (0-4°C) : 8 jours
             - Température ambiante (19-22°C) : 10-12 heures

             Lait décongélé :
             - Réfrigérateur (0-4°C) : 24 heures
             - Température ambiante : 1 heure

             Attention ne jamais recongeler un produit décongelé.

Sources : Almafil - 31 rue de Verdun - 68100 Mulhouse - www.almafil.com. Information générale sur l'allaitement. Ce document  ne remplace pas les conseils d'un professionnel de santé.

Ajouter un commentaire